Loi sur la divulgation en lien avec les chaînes d’approvisionnement de Californie

UNE DIVULGATION EST EXIGÉE EN VERTU DE L’ACTE DE TRANSPARENCE SUR LES CHAÎNES D’APPROVISIONNEMENT DE CALIFORNIE DE 2010

Kemin s’engage à garantir que ses chaînes d’approvisionnement reflètent les valeurs de l’entreprise et respectent les droits de l’homme et l’environnement. Pour ce faire, la politique de Kemin est que les relations corporatives avec les fournisseurs doivent être basées sur des pratiques légales, efficaces et équitables. Kemin attend de ses fournisseurs à ce qu’ils suivent les lois exigeant à ce que les travailleurs soient bien traités, à ce qu’un environnement sécuritaire et sain soit fourni et à ce que la qualité de l’environnement soit protégée. Kemin attend de ses fournisseurs à ce qu’ils suivent les directives afin de s’assurer que la relation qu’il entretient avec ses fournisseurs ne nuira pas à sa réputation.

1. Vérifier les chaînes d’approvisionnement des produits et gérer les risques de trafic humain et d’esclavage. La divulgation devra indiquer si la vérification n’a pas été effectuée par une partie tierce.

Kemin fait appel à sa propre équipe pour vérifier que les représentations des fournisseurs sont conformes aux lois applicables. L’équipe de Kemin visite les fournisseurs de temps à autre. De plus, Kemin se base sur les questionnaires remplis par les fournisseurs pour valider la conformité. Nous ne faisons pas appel aux vérificateurs des parties tierces.

2. Effectuer des vérifications auprès des fournisseurs pour évaluer la conformité des fournisseurs avec les normes de l’entreprise en lien avec le trafic humain et l’esclavage dans les chaînes d’approvisionnement. La divulgation devra indiquer s’il ne s’agissait pas d’une vérification indépendante et imprévue.
Kemin s’assure que la conformité aux exigences soit respectée en conduisant des évaluations sur place, des vérifications de bureau, en demandant aux fournisseurs à ce qu’ils remplissent des questionnaires et en obtenant une garantie de conformité continue avec les lois applicables. En outre, les employés des achats et du contrôle de la qualité de Kemin sont attentifs aux problèmes relatifs è l’environnement, à la santé, à la sécurité et au travail pouvant être contraires aux exigences de Kemin envers ses fournisseurs. Kemin demande à ses employés d’être vigilants et de rapporter toute conduite inappropriée et douteuse de la part de n’importe lequel des fournisseurs afin qu’une enquête puisse être ouverte.

3. Exiger des fournisseurs directs qu’ils certifient que les matériaux utilisés pour fabriquer les produits sont conformes avec les lois relatives à l’esclavage et au trafic humain du pays ou des pays avec lesquels ils collaborent.
Kemin Les fournisseurs de Kemin peuvent s’attendre à ce qu’il respecte les mêmes normes de conformité à leur égard. Kemin inclut une clause aux modalités du bon de commande et aux ententes d’approvisionnement stipulant que les fournisseurs doivent se conformer aux normes contre l’esclavage et le trafic humain. Par conséquent, en tant que condition pour faire affaire avec nous, ainsi qu’en tant que moyen d’auto-certification, la clause se lit comme suit : « Acte de transparence de Californie Le Vendeur déclare respecter toutes les lois relatives à l'esclavage et à la traite de personnes dans tous les pays dans lesquels il exerce ses activités, conformément à la loi de 2010 sur la Transparence californienne dans les chaînes d'approvisionnement ».

4. Maintenir les normes et les procédures de responsabilité interne relatives aux employés ou aux entrepreneurs ne répondant pas aux normes corporatives en matière d’esclavage et de trafic humain.
Kemin veille à assurer le respect des normes et procédures de responsabilité, comme détaillées dans notre Code de conduite. Le contrat des fournisseurs qui ne se conforment pas à l’acte de transparence des chaînes d’approvisionnement de Californie de 2010 ou qui ne respectent pas les attentes de Kemin sera résilié. Les employés à tous les niveaux qui violent l’esprit ou le code de conduite de Kemin pourraient faire l’objet de mesures disciplinaires pouvant aller jusqu’à la résiliation du contrat conformément à la loi locale applicable et les arrangements contractuels.


5. Fournir aux employés et à la gestion de l’entreprise, ayant une responsabilité directe avec la gestion de la chaîne d’approvisionnement, une formation sur le trafic humain et l’esclavage tout en considérant particulièrement les moyens pouvant contribuer à minimiser les risques associés aux produits des chaînes d’approvisionnement.
Kemin développe actuellement une formation en ligne, qui sera offerte par le biais d’un portail d’apprentissage en ligne, pour aider les employés à comprendre en quoi consiste les pratiques responsables relatives à la chaîne d’approvisionnement et les moyens empruntés par Kemin pour identifier, prévenir et minimiser les risques associés au trafic humain, au travail forcé et au travail des enfants à l’intérieur de la chaîne d’approvisionnement. Tout membre de l’équipe de gestion des chaînes d’approvisionnement devra suivre cette formation. Cette déclaration de divulgation sera mise à jour aussitôt que la formation sera mise en place.